5 ans du Manga Splatoon

Le 15 Février 2016 est apparu dans le CoroCoro Comics au Japon, le premier chapitre du Manga Splatoon ! L’avez-vous lu ? Êtes-vous fans ? Le détestez-vous ? Voulez-vous avoir une opinion ou apprendre des choses dessus ?

Zibigame :

Telles sont les questions auxquelles … je n’ai pas la réponse xD

Mais cela ne va pas m’empêcher de vous écrire cet article spécialement fait pour fêter les 5 ans de ce manga que j’affectionne tant ! Que vous n’ayez jamais osé le lire, ou que vous soyez déjà fan, vous y trouverez votre compte et je vous souhaite une bonne lecture !

Le Manga Splatoon est aussi appelé par ses fans Coroika (nom à retenir si vous voulez faire des recherche sur internet, écrivez coroika au lieu de “manga splatoon”) :

coro : CoroCoro Magazine
ika : calamar en japonais

C’est un manga publicitaire, dessiné par la mangaka Mme Sankichi Hinodeya édité dans le CoroCoro Comics ! Un magazine mensuel au Japon (comme le célèbre Jump) mais qui a pour public les jeunes garçons japonais (avant l’adolescence donc : là-bas les enfants lisent en premier le CoroCoro puis en grandissant, passent au Jump).

🇯🇵  Premier tome au Japon : 28 juillet 2016
🇫🇷  Premier tome en France : 4 octobre 2017

En France, c’est édité par Soleil Manga et traduit par Florent Gorges, tous les tomes sont trouvables facilement dans n’importe quelle librairie.

⚠ Amazon déconseillé ! Car les anglophones ont toujours un peu d’avance par rapport à nous, résultat c’est le tome anglais qui se retrouve n°1 des ventes sur Amazon.

Mais bref, il est enfin temps de commencer sérieusement cet article !

Disclaimer : J’ai pour but d’écrire un avis objectif, mais doutez vous bien d’avance que c’est une tâche assez dure pour n’importe qui et que j’en parlais principalement en positif en tant que fan. Mais être fan ne doit pas me pousser à nier les défauts de l’œuvre. Et, pour certains points j’ai été demander l’avis de certains autres fans pour avoir une vision plus large et donc objective.

Résumé de l’histoire :

Un équipe nommée « Blue Team » a la réputation d’être une bande d’idiots et de perdants. Malgré cette réputation, grâce à leur esprit d’équipe, ils comptent bien battre les joueurs de guerres de territoires les plus forts !

Dans les grandes lignes, la Blue Team commence leur histoire à la place de Chromapolis, où lors d’un tournoi, ils se retrouvent à affronter un joueur S+ nommé Rider qui par la suite deviendra un peu leur mentor. Puis ils se retrouveront à affronter les S4 … Les 4 plus puissantes équipes de la place en guerre de territoire ! Par la suite, ils rencontreront un joueur nommé Glove qui vient du Square du Chromapolis, qui les invitera à aller là-bas. Quand ils y arrivent, Little Mask le chef de la Blue Team détruit par maladresse le camion d’Omar ! Pour pouvoir lui en acheter un nouveau, la Blue Team n’a d’autre choix que de participer à nouveau à un tournoi dans lequel ils rencontreront pleins de nouvelles équipes, toutes aussi variées et drôles les unes que les autres pour au final se retrouver face au souverain des guerres de territoires … Emperor !

Voici donc en résumé les 6 premiers tomes ! Par la suite, nous suivrons d’autres modes de Splatoon 2 comme le Salmon Run, l’Octo Expansion, les modes Pro, ainsi que le FinalFest et même des choses inédites sur l’histoire qui ne sont pas dans le jeu !

Je vais maintenant commencer par parler des points positifs et négatifs, puis parler de détails plus pointilleux pour ceux qui connaissent bien le jeu mais pas le manga !

Point Positif et Négatif en même temps :

L’humour :
Actuellement, vous devez sûrement lever un sourcil d’incompréhension. Si je mets l’humour dans positif et négatif en même temps, c’est parce que c’est surtout le point qui fait le plus débat dans la communauté !

Ce que je veux dire par là ? Soyons honnête, l’humour du manga Splatoon est PUÉRIL ! Une des blagues les plus classiques n’est autre que Little Mask, le personnage principal qui baisse le froc à ses amis !
Donc pour le coup, soit vous aimez, soit ça vous rebute. Ça passe ou ça casse.
C’est le point qui très clairement, rebute le plus les gens, surtout les plus âgés forcément. D’où mon choix de le juger négatif.
MAIS ! Si je le mets aussi en positif, c’est parce que cet humour puéril justement, il est bien maîtrisé ! Il est drôle, efficace, bien jaugé, marquant et, aide à marquer et afficher la personnalité des personnages. Contrairement à un Manga Mario qui en abuse et fait des blagues juste pour faire des blagues. Et certaines blagues finissent par être des éléments importants de l’univers comme les prunes salées de Little Mask.

Points négatifs :
1) La Blue Team :

Eh oui ! Aussi surprenant soit-il, l’équipe principale que nous suivons la majorité du temps est considérée comme un point négatif dans la communauté ! Mais du coup pourquoi ?
Déjà contrairement aux personnages secondaires, ils sont moins diversifiés. 2 colériques et 2 débiles.

Little Mask : étant le personnage principal, prend la majorité du temps d’apparition, la caméra est majoritairement sur lui, il doit sa force à sa débilité, et a un traitement trop shonen “t’es le perso principal donc tu as un truc qui te rend meilleur que ce qu’on pense” si vous voyez l’idée. Mais gardez en tête que là, je vous liste uniquement leurs défauts, mais doutez-vous bien qu’ils ont aussi des qualités x) !
Miss Bonnet : Elle n’a qu’une seule expression. Littéralement. Du coup, il y a des situations où personne ne la comprend ! Elle garde toujours les yeux fermés, du coup on ne la jamais vu les yeux ouverts et cela en fait stresser plus d’un xD (j’exagère évidemment) en plus de ne pas parler tant que ça.
Mr.Binoclard : Le véritable chef de la Blue Team (eh oui, ce n’est pas Little Mask ) et le plus colérique de la Team. Il est du genre à vouloir bien faire, mais fail ! (loupé)
Miss Casque : Elle a une personnalité plate ! Elle est vide ! Rien à dire, pas marquante ! Presque personne ne l’a pour personnage préféré. Elle suit simplement le mouvement, elle est là pour ses amis, sans plus. N’est pas mise en avant sauf dans un chapitre bonus.

Rajoutez à cela qu’au début du manga, on nous fait bien comprendre qu’ils sont nuls, et connus de tous pour être justement nuls (Rang de C- à B-) mais qu’à partir du tome 2, ils n’ont plus jamais perdu le moindre match ! Cela crée un décalage, on se sent perdu, on nous fait bien comprendre qu’ils sont nuls, mais les tomes suivants nous prouvent le contraire, du coup on se sent déboussolé, et rajoutez que comme à cause de la magie du scénario, on sait d’avance qu’ils vont gagner, cela rend leurs matchs moins intéressants, et on est du coup davantage intéressé par des matchs sur les Team de Rider, Glove ou des S4 ! Mais malgré tout ce que je dis, n’oubliez pas que je n’ai parlé que de leurs défauts ! Malgré tout ça, Little Mask n’en reste pas moins un de mes personnages préférés x)

2) La traduction :

Hormis pour le manga Kirby et les mangas Mario à partir du tome 16, Soleil Manga, éditeur français des mangas Nintendo (excepté Pokémon), confie la traduction des manga Nintendo dont Splatoon à Florent Gorges, un “historien” sur la biographie de Nintendo, très reconnu dans la communauté Nintendo surtout rétro !
Doutez-vous donc bien qu’il s’agit de quelqu’un avec énormément de connaissance sur l’entreprise et ses licences, ce n’est pas pour rien que c’est lui que Soleil Manga engage pour ses licences.
Mais il y a un “mais” … et ce “mais”, c’est Splatoon …
Pour l’avoir personnellement rencontré IRL et donc questionné, voici ce que je peux dire :
Florent Gorges ne joue pas à Splatoon ! De part sa récente apparition, Splatoon est une licence que Florent n’a pas eu le temps de connaître ! Et du coup, doutez-vous bien que la traduction du manga en prend forcément un coup.
Les erreurs les plus fréquentes sont des incohérences, mauvaises armes citées ou des noms qui se retrouvent en anglais (ex : Square de Chromapolis nommé “Inkopolis Square” dans le tome 3).
Du coup pour nous qui connaissons le jeu, ces erreurs nous sautent aux yeux… Mais heureusement au fur et à mesure, certaines erreurs finissent par se corriger (ex : Inkopolis Square devient Square de Chromapolis dans le tome 8). Mais, cela prouve aussi qu’il y a des failles de la part du correcteur/vérificateur de Soleil Manga.

3) Inégal :

Malheureusement, certains arcs, personnages, matchs ou tomes sont inégaux.
Les fans s’accordent par exemple à dire que le match Yellow Green Team VS Emperor Team est le meilleur à l’heure actuelle. Ils disent aussi qu’il faudrait ré-exploiter le Salmon Run, c’est-à-dire créer d’autres chapitres par rapport à ce mode et que l’arc Octo Expansion aurait pu être meilleur.
Même si ce ne sont que quelques exemples, tout le monde s’accorde plus ou moins à dire que l’un des défauts principaux du manga est son inégalité des choses.
Mais au fond, cela reste quand même un point assez subjectif.

Points Positifs :
1) Le dessin :

Le style du dessin du manga colle à merveille avec celui le jeu, Hinodeya a trouvé le mélange parfait entre son style à elle et la fidélité du jeu malgré la grosse différence entre son style et celui de Seita Inoue, celui qui fait les artworks du jeu.
Avec le temps, on peut voir de très légers changements (ex : les yeux de Little Mask qui deviennent plus ronds) ; mais dans l’ensemble le dessin reste assez simple sur certaines cases mais toujours propre et fidèle.
Personnellement, je n’ai jamais vu personne reprocher quoi que ce soit au dessin, il ne rebute personne.
Notons aussi que les décors sont très bien retranscrits, on reconnait sans problème chaque lieu du jeu et on repère bien l’emplacement des personnages sur les maps du jeu.

2) Les Personnages :

Les personnages appartenant à l’univers du manga sont tous uniques ! Il y a une grande diversité dans les personnalités.
Beaucoup sont un peu des clichés (ex : le dragueur, l’égocentrique, le mec cool et tendance ect.) et c’est ce qui leur permet de se démarquer des autres ! On est obligé d’avoir son préféré !
Certains ont un background raconté, que ce soit au fil de l’histoire ou dans un chapitre bonus, comme Skull ou Glove. Cela permet aussi un choc des mentalités, comme sur le sujet des rangs X avec Vintage.

3) Les Bonus :

En général, tous les tomes ont un chapitre bonus à la fin, mais si certains n’en ont pas, alors le tome suivant en aura 2.
Il y a 3 types de chapitre Bonus :
– Les drôles qui sont simplement là pour faire du gag (ex : le café du tome 3 ou “Binocl’Party” du tome 7)
– Ceux qui sont là pour apporter du développement à un personnage (ex : L’enfance de Glove du tome 4 ou “Chargez” sur Miss Casque du tome 6)
– Et des hors catégories, qui peuvent être des publicitaires comme Junior du tome 8, qui était une pub pour une figurine d’un liquidateur d’or ou … un manga/journal intime de Coralie ?

4) Les exclusivités / inédits :

Sankichi Hinodeya n’est pas totalement seule pour faire le manga, on ignore à quelle point, mais nous sommes sûrs à 100% (via le site du CoroCoro) que Nogami et son équipe ont parfois un impact sur le manga ! Déjà par l’évidence des obligations de sujets à traiter, comme l’Octo Expansion, pour utiliser le manga comme pub pour ce DLC ! Mais surtout, je ne vais pas rentrer dans les détails car à l’heure où j’écris ces lignes, le tome 12 n’est pas encore sorti en France donc spoil. Dans ce tome, il y aura un arc imaginé et écrit par Nogami et son équipe, spécifiquement pour le manga ! Histoire aussi liée de près ou de loin à la fameuse Grande Guerre De Territoire ! Et aussi en apprendre plus sur la vie de Cartouche et sa famille !

5) L’almanach et Soleil Manga :

Juste après le ou les chapitres bonus, il y a “l’almanach des Personnages” des sortes de fiches, de brouillon des personnages, leur vêtement et arme précise (parfait pour faire des cosplays dans le jeu ) avec pour la plupart des petites anecdotes sur leur vie ou leur personnalité ou des dessins test/préparatoire pour certaines tenues ou personnages (ex : tenues espion de l’Octo Exp ou l’Emperor Team) du coup, on ne peut qu’être ravi d’avoir un tel bonus ! On ne peut pas cracher sur ces informations et ces images que nous aurions pu ne jamais voir !

Ensuite, je pense qu’il est important de souligner le merveilleux travail de Soleil Manga, l’entreprise qui édite le manga en France, qui on ne s’en rend pas compte mais, surtout comparé à Viz Media l’éditeur américain, fait un très bon travail !
Hormis pour la traduction dont j’ai parlé plus haut, les couvertures sont propres, aucune perte d’image ou d’information, des goodies exclusifs pour nous, seulement 1 an de décalage sur les sorties de tomes par rapport au Japon, une mise en avant et un poster offert à la Japan Expo, et SURTOUT ! Pas de retouche ou de censure par soucis culturels ! Ce que j’entends par ce dernier point … Exemple illustré par la couverture de Viz Media du tome 8 (ci-contre) pour retirer les kanjis !

6) Survie de la licence et la morale :

Eh oui, c’est tout bête mais pendant que le jeu meurt, le manga lui continue ! Il permet de continuer à entretenir la flamme que nous avons pour la licence, surtout en attendant un Splatoon 3 ! Pour le moment, aucun arrêt du manga n’a été annoncé, c’est même le contraire, le dernier chapitre sorti au japon au moment où j’écris, nous tease un nouveau personnage ! Du coup, le manga reste un bon moyen pour patienter ! Surtout que chaque année, nous avons 3 tomes qui sortent à des dates habituelles ( Novembre / Mars / Japan Expo). Et comme toute œuvre, le manga possède une morale, qui est que peu importe le résultat, le plus important c’est de s’amuser et prendre du plaisir ! Chose qu’on oublie un peu souvent. Une bonne morale anti-rage x)

Maintenant que j’ai fini d’aborder les points positifs et négatifs, je vais répondre à quelques questions/sujets à aborder :

1) Comment le passage entre les deux jeux s’est ressenti dans le manga ?

Il s’est fait en 1 chapitre et de façon assez intelligente même si imparfaite. L’inkling boy vert nommée Glove est une sorte de représentant de Splatoon 2 (pour cela qu’il a le design de celui qu’on voit sur la boite du jeu) vient à la place de Chromapolis pour voir la fameuse Blue Team dont il a entendu des rumeurs.

De part un manque de joueurs dans l’équipe adverse, il se propose pour les rejoindre et jouer contre la Blue Team. Pendant que tout le monde joue avec des armes de Splatoon 1, lui joue avec des doubles encreurs, et pendant le match, montre aussi son arme spéciale : Multi-Missiles ! Mais avant même que le match commence, Little Mask a oublié son liquidateur, alors Glove lui prête le liquidateur de Splatoon 2 ! Et Glove avait oublié de lui préciser que le spécial de cette version c’était la Pigmalance ! (Oui pour le coup, on peut juger cela d’incohérence.) Après ce match, Glove propose donc à la Blue Team de le rejoindre au Square, où arrivée là-bas, la Blue Team change de vêtements et Miss Bonnet de coiffure, puis s’inscrive à un tournoi.
Tout en restant dans Splatoon 1, l’introduction du personnage de Glove permet de montrer quelques changements entre les 2 jeux petit à petit, son look, les armes puis le nouveau lieu. Arrivée au Square, la Blue Team change certains vêtements pour encore plus appuyer le passage de Splatoon 1 à Splatoon 2.

2) Est-ce trop enfantin, aurait-il fallu que ce soit plus neutre ?

C’est un point qui fait débat et qui se comprend. Mais mon avis est : non
Quand on y réfléchit bien, le style, l’ambiance et l’univers de Splatoon est surtout visuel, là où le choix de l’humour pour le manga participe à le rendre plus unique par rapport au jeu.
Aussi ceux qui disent ou aimeraient ceci, sont surtout des 15 ans et plus, donc ceux qui ne sont pas forcément public du côté enfantin.
Le jeu a plus pour but de viser un large public, là où le manga veut viser les enfants.
Mais surtout, le point que tout le monde oublie un peu vite j’ai l’impression, c’est le CoroCoro !
Et le CoroCoro a un public précis, les jeunes garçons japonais ! Et les enfants japonais sont très puérils. Du coup forcément, Hinodeya se doit de faire un manga adapté au public visé par le CoroCoro. Et aux personnes qui se demandent “Pourquoi Nintendo a choisi le CoroCoro pour le manga Splatoon ?” la réponse est simple : Partenariat ! Ce n’est pas pour rien que, hormis Zelda, les mangas Nintendo comme Splatoon, Mario, Kirby ect, sont dans le CoroCoro, cela fait des années que les 2 entreprises travaillent ensemble, CoroCoro produit des mangas et en échange, Nintendo leur donne des infos exclusives.
Mais au fond … Est ce que le côté enfantin empêche d’avoir un bon manga ?

3) Est ce que c’est redondant ? Est-ce que l’histoire est toujours intéressante au bout de 5 ans ? Est ce qu’il faudrait continuer ?

Au début je vous aurais répondu oui, les 2 premiers gros arcs sont presque les mêmes, la Blue Team qui va affronter les meilleurs teams du quartier de la ville où ils sont. Mais à partir du tome 7, le 3ème gros arc n’est autre que l’Octo Expansion, le 8 est un tome de transition avec des matchs fun et indépendant, puis du tome 9 à 11, la Blue Team participe à nouveau à un tournoi, mais cette fois-ci sur le mode Pro, mais Arc trop similaire au second.
Puis arrive le tome 12 ! Et avec simplement les scans en Japonais, tout le monde est ravi de la nouvelle tournure que prend le manga ! Comme dit plus haut, le tome 12 + début du tome 13, est un arc écrit par Nogami et son équipe qui sortira des habitudes, et la fin tome 13 et le tome 14 ne sont autre que le FINALFEST ! Avec un match final fun et épic. Cet arc FinalFest se finit par un cliffhanger d’un personnage inconnu et flouté ! Nous n’avons aucune idée de ce qui nous attend pour la suite !

Et quand on y pense, ce qui était plutôt problématique dans les précédents tomes, c’était cette obligation publicitaire (faire l’Octo Expansion, la team X-Blood représentative des ajouts des mise à jour ect ).
Mais comme le manga a désormais traité tous les modes et évènements les plus importants du jeu, ils ont donc désormais carte blanche pour faire des histoires qui sortent de l’ordinaire comme le tome 12 qui était une hype folle. Du coup, je suis personnellement optimiste pour la suite.

4) Qu’est-ce qui aurait pu être meilleur ?

En premier point, clairement les fins de matchs de la Blue Team, personne n’est satisfait de toujours voir leurs matchs finir par Little Mask qui fait un choc chromatique et souvent à poil. Oui ça c’est redondant, on le sait d’avance qu’il va le faire, même si on sait que la Blue Team va gagner, c’est surtout le Choc chromatique de Little Mask qui détruit le plus le suspens de la fin du match.
Deuxièmement, l’Octo Expansion et les modes héros, que beaucoup juge trop rapide ou qui aurait pu être meilleur. Et le Salmon Run qui ne dure qu’un seul chapitre, et qui pourrait franchement revenir avec d’autres personnages pour aborder ce qui manque comme les vagues spéciales.

Troisièmement, un petit peu la redondance de certaines blagues comme les prunes salées ou le déshabillage de Little Mask.

Et pour finir, la régression des antagonistes, car certains comme Aloha, Mask ou Rider reste fidèle à eux même, mais d’autres comme Skull, Emperor ou Vintage, après la défaite contre la Blue Team, régresse sur trop de points, que ce soit intellectuellement, de la personnalité, ou du talent en jeu !

En espérant que cet article vous aura plus et peut être aider à vous faire un avis dessus !

Et rendez-vous le 24 Mars pour la sortie du tome 11 !

Pas encore commencé le manga ? Lisez les premières pages ici.

Copyright : TM &©2018 Nintendo. All rights reserved. SPLATOON © 2016 Sankichi HINODEYA / SHOGAKUKAN

Crédits images : Sankichi HINODEYA, Artwork officiels, Photos Zibigame

Partager cette publication
Ecrit par Zibi Game
Spécialiste du Manga Splatoon
Tu like cette actu ?
80
3 commentaires
  1. Cool !

  2. J’ai aimé cet interview! Et je suis d’accord avec la plupart de choses que Zibi a dit. Malgré tous les défauts que le manga peut avoir, il est très drôle à lire quand même, et le dernier arc a été très different de ce qu’on avait déjà vu. J’aime le manga et je le recommande!

Laisser un commentaire