[Splatoon 2] Un mot des développeurs part. 3

À l’occasion du premier anniversaire de Splatoon 2, le magazine Famitsu a interviewé M.Hisashi Nogami, M.Yusuke Amano, M.Seita Inoue, M.Shintaro Sato et M.Toru Minegishi au sujet du jeu principal et de l’Octo Expansion. Dans cette troisième partie, il est question percer les grands secrets de l’Octo Expansion (coiffure, l’environnement, les Tankas, le Général Tartar…) !

Retrouvez les deux premières parties de l’interview avec notamment le rang X, le système de jeu… ici  et d’autres secrets de développement sur l’Octo Expansion : ici.

Hisashi Nogami Producteur
Yusuke Amano Réalisateur
Seita Inoue Directeur/Directeur artistique
Shintaro Sato Directeur/Programmeur principal
Toru Minegishi Concepteur sonore

Voici notre traduction de la seconde partie de cet interview entre le Famitsu et les développeurs du jeu :

Octo Expansion (suite)

Pouvez-vous nous parler des choix de conception derrière la version garçon et fille de l’Agent n°8?

Nogami : Nous voulions vraiment capturer les aspects d’un vrai poulpe, comme le mouvement qui tortille et la rondeur globale. Et nous voulions aussi qu’ils soient différents des Inklings au niveau de la personnalité et de l’intelligence. Ainsi, alors que les Inklings sont évidemment amusant, les Octolings sont plus sérieux.

Le style de cheveux du garçon donne une image kitsch.

Nogami : En-dehors du Japon, la crête iroquoise et afro sont des coiffures populaires dans certains pays.

Inoue : Je voulais vraiment que la coupe afro soit la coiffure par défaut. Cependant, il en a été autrement. Personnellement, c’était bon même si il n’y avait que la coupe afro seule. (Rires)

La coupe afro est assez originale. Il y a-t-il une différence sur le comportement de l’encre de son utilisateur ?

Inoue : L’encre reste inchangée, mais la forme de la coiffure change suivant l’équipement choisi. Il y a une rumeur que si les Octalings Afro portent un chapeau, leur coiffure sera changée… (Rires)

Beaucoup de retours disent que l’Octaling girl est “très mignonne”. Comment avez-vous ressenti cela?

Inoue : À l’étape des designs des personnages, j’ai senti qu’elle était mignonne aussi. Alors, j’ai demandez immédiatement “S’il vous plaît faites-en un amiibo!”. Normalement, ce nouveau personnage devrait être populaire en amiibo. “C’est une chose mignonne!” (Rires)

Nogami : Son apparence a été déterminée durant un stade de développement relativement précoce.

En passant, quelle est le point commun entre l’Octaling Girl numéro 8 et une Octaling de l’histoire ?

Nogami : Les combattantes Octalings sont légèrement plus âgées que l’agent n°8, donc cela peut vous sembler un peu étrange.

Amano : Il y a des jeunes filles Octalings, et seul l’élite de ces filles deviennent des Octalings de combat. Par conséquent, toutes les filles Octalings ne seront pas des Guerrières Octalings.

Il y a encore beaucoup de mystères dans le monde des calamars… Au fait, les filles Octalings sont plus motivées pour se déplacer que les calamars, n’est-ce pas? Est-ce aussi une image du poulpe?

Inoue : C’est vrai. De plus, le calamar est un peu enfantin.

En effet, elles font une impression légèrement adulte.

Inoue : C’est parce que les poulpes sont diligents. Je pense qu’il semble facile d’avoir une telle impression.

Mais l’âge est-il comme un calamar d’environ 14 ans?

Inou : Tout à fait. Je pense que c’est à peu près la même chose pour eux.

Les agents numéro 8 arrivent-ils en ville en quête de la place Chromapolis?

Amano : Au début, il n’y a qu’un seul numéro 8. D’autres poulpes sont une autre pieuvre qui provient d’un autre endroit.

Sato : Je pense qu’il y a beaucoup de poulpes qui sont venues au Square de Chromapolis comme Coralie. Il semblerait qu’ils soient probablement venu sans être en provenance du Métro Abyssal.

Nogami : Du point de vue des joueurs, il est le numéro 8, sauf que tous les autres poulpes sont venus d’ailleurs jusqu’à la ville.

Au fait, les calamars ont-ils plus de facilité à venir en ville que les poulpes ?

Amano : Ouais, c’est plutôt difficile. (Rires)

Sato : Comme les poulpes diligents viennent à briser leur discipline, il semble qu’il y ait eu un choc culturel considérable avec les Inklings.

Au niveau du logo Octo Expansion, des dessins et de l’environnement graphique ainsi que de la musique, on ressent des ondes des années 1980.

Nogami : C’est parce que c’est une histoire des Octalings qui ont perdu leurs souvenirs et se déplaçant dans ce nouveau monde tout aussi étrange. Nous avons voulu renforcer ce sentiment d’être déphasés. Nous n’étions pas engagés dans les années quatre-vingt, mais nous voulions choisir une génération plutôt oubliée. Pour cette raison, les stations ont également des noms complètement étranges. L’objectif était que, tout comme l’Agent numéro 8 amnésique, le joueur aura aussi le sentiment d’être quelque part oublié. Nous avons pensé que cela rendrait le joueur à se sentir plus immergé dans l’histoire.
La façon dont les gens voient les générations passées est différente, mais nous avons pensé, par exemple, que même pour les gens qui ne savent pas vraiment ce que représente Game & Watch, cela peut encore donner cette expression de nostalgie. C’est le genre de sentiment que l’on voulait procurer.

Oui, il y a des joueurs qui trouvent le jeu assez nostalgique, mais aussi d’autres qui se sentent aussi nostalgique sur la Nintendo 64.

Nogami : Exactement, nous avons pensé que ce serait génial si nous pouvions créer tous ces différentes formes de nostalgie.

Après la sortie de l’Octo Expansion, la communauté mondiale Splatoon est devenue tout excitée. Le saviez-vous ?

Nogami : Oui, j’ai vu les réactions. Je suis très heureux et reconnaissant que les gens approuvent.

Les rappels et références à l’histoire originale sont assez présents dans cette extension, notamment dans la dernière partie avec Numéro 3.

Inoue : Par exemple, je pense qu’il y a des gens qui se sentent nostalgiques en regardant une grande forêt, où ils ont joués avec leurs amis quand ils étaient enfants. De même, je pense que ceux qui jouaient avec des amis étant jeunes sur Super Nintendo, se sentent nostalgiques quand ils voient la Super Nintendo.
Même si les choses sont totalement différentes, c’est sur ce sentiment de nostalgie de l’enfance sur lequel on a joué. Je n’ai pas besoin de dessiner une forêt en arrière-plan pour donner un sentiment nostalgique. Comme l’une des directions de “ce que vous avez oublié” avec une telle idée, nous préparons quelque chose à poignarder une variété de personnes, donc cela ne signifie pas que l’histoire originale a une grande signification.

Il semble que le côté nostalgique tient à cœur pour les différents joueurs. Chaque station porte un nom associé à une histoire. Est-ce des références à l’étranger ?

Inoue : Ce lieu est remplit de nostalgie, c’est quelque chose qui nous est venu en tête en premier.

Amano : Au début, il y avait une traduction temporaire et littérale, ce qui était intéressant en son sens. (Rires) Il y a beaucoup de mots inconnus à la suite désormais.

En terme de traduction, à l’étranger la société Patapoulpe (Neru Corporation en japonais) est traduite par “Kamabo, Co. (Kamabo Corporation)”, n’est-ce pas?

Inoue : Je pensais que le nom d’outre-mer était vraiment sympa, mais au Japon ce serait trop spoiler de le nommer ainsi.

Sato : Le nom “Neru Corporation” faisait penser à une marque vendant des produits au début.

Bien que ce soit des ennemis aux Inklings, les Octalings désirent venir sur terre. Certains souvenirs Patapoulpes semblent lié à Coralie, mais elle et l’agent numéro 8 se sont-ils connus il y a longtemps ?

Amano : Cette relation est unilatérale : Coralie était célèbre depuis longtemps dans la société des poulpes.

Inoue : Elle appartenait finalement à la force d’approvisionnement en wasabi de DJ Octave, le général. Donc, je pense qu’elle était sur le lieu de la bataille il y a deux ans.

Dans les souvenirs Patapoulpes, il y a des Tankas (poème japonais sans rime, plus ancien que les Haïkus). C’est assez étonnant.

Amano : C’est parce qu’il n’y a jamais eu de texte concernant les sentiments du héros. Il y a des parties avec lesquelles j’ai eu des problèmes. Les agents numéro 3 et 4 sont les joueurs eux-mêmes depuis leur naissance. Cependant, en ce qui concerne l’agent numéro 8, puisqu’il y avait une autre histoire jusqu’ici, nous l’avons assimilés aux joueurs à partir du moment où il a perdu la mémoire. J’ai alors pensé que ses histoires passées et présentes seraient correctement connectées.

Inoue : Pour le texte du début de l’Octo Expansion, nous avons utilisé un passage de la chanson des Calamazones (Squid Sisters) sous la forme d’un Tanka parce qu’elle est à l’origine de la création du duo Tenta-Cool.

Pour la traduction des noms des stations et des Tankas en-dehors du japonais, faites-vous des textes dédiés?

Inou : C’est le cas. La traduction est laissée déjà faite pour ensuite être contrôlée. Nous essayons toutefois de faire quelques rimes.

Nogami : Concernant les souvenirs Patapoulpes, les Tankas sont formés sous la forme de 8 syllabes pour rappeler le poulpe.

Inoue : Le capitaine Macalamar est vraiment friand de ces Tankas. Il porte aussi un intérêt certain pour l’agent numéro 8.

Est-ce que les souvenirs Patapoulpes sont faits d’un matériau semblable à une gomme pour effacer ou est-ce autre chose ?

Inoue : Il est normal de penser qu’il s’agisse d’un effaceur.

Amano : Lors de la suppression de l’installation expérimentale, des fragments de mémoire sont revenus à l’agent numéro 8, et dans le processus, le joueur fait une importation émotionnelle pour l’Octaling. Quelle est la raison de la récolte des souvenirs Patapoulpes ? Lorsque le corps expérimental ira finalement à la terre promise, ce sera une grande avancée. La société Patapoulpe explique que ces souvenirs sont la preuve matérielle que l’agent a bien existé.

Mais, il y a beaucoup d’expériences qui sont allées à la terre promise dans le passé. Dans ce cas, les quatre Machins se sont-ils à nouveau déplacés ?

Amano : C’est vrai. Ils changent d’endroits à chaque fois.

Un poulpe bleu désinfecté à l’intérieur du Métro Abyssal est-il une expérience antérieure ?

Amano : Il s’agit d’une création de la société Patapoulpe, c’est la créature qui a perdu son ego et se retrouvant tel un zombie en étant désinfecté.

Passons aux spoilers maintenant, est-ce que le Professeur est en fait la même personne qui a créé le Général Tartar et cryogénisé Charbitre ?

Amano : Il s’agit bien de la même personne. Un passage dans l’Octo Expansion montre des caisses à détruire en forme animale, le modèle représente bien Charbitre à l’origine.

Bien que le général Tartar ait qualifié les inklings d’être une nouvelle espèce et que leur développement rivalise avec celui des humains, le calamar est-il né aussi d’une expérience?

Amano : Ce n’est pas ça. Il semble que le calamar ait évolué normalement. À l’origine, le Général Tartar pensait qu’une forme de vie intelligente apparaitrait après l’erreur humaine il y a plus de 10 000 ans. Il s’est dit “Ne veux pas faire la même erreur”. Mais, pendant dix mille ans, Tartar était seul, et alors, ses pensées ont commencés à mal tourner.

Et finalement, il était fâché que son opinion soit rejetée sans être comprise par l’agent numéro 8 dont il avait une grande estime pour lui.

D’ailleurs, le poulpe est encore attaché au Général Tartar lorsqu’il est en train d’être détruit. Est-ce qu’il va aussi le suivre ?

Inoue : C’est un vestige d’un vieux poulpe qui provenait d’une expérience.

Les créatures marines peuplant le Métro Abyssal sont-elles des expériences de la société Patapoulpe ?

Inoue : Don Podio dit avoir essayé le programme pour aller en terre promise, mais ce n’est pas une expérience. Le Métro Abyssal dans son ensemble est comme une ville universitaire faite par la société Patapoulpe et les gens qui y vivent.

Durant le dernier combat, Macalamar fait une remarque de n’avoir servi à rien dans les progrès de l’équipe.

Amano : Son chant n’a pas la puissance de destruction requise, et la voix de Perle est mieux même si elle est mauvaise. Les préparations de Perle étaient longues et je pense sérieusement que le public était affecté.

Minegishi : En ce qui concerne la voix de Perle, si vous écoutez la piste sonore dans “Le TCHAT DE ★ CORALIE ♪”, je pense que vous verrez un aperçu de la voix puissante de Perle qui détruit tout.

La fin du Mode Héros a été dessiné comme une bande dessinée par Monsieur Inoue. Est-ce aussi le cas de l’Octo Expansion ?

Inoue : Oui, j’ai dessiné celui-ci aussi. Mais cette fois, c’était plus Nogami qui m’a donné un texte avec ce qu’il voulait et j’ai dessiné les scènes.

Nogami : Quand j’ai supervisé la création du Salmon Run, je notais toutes mes idées folles pour l’histoire et le dialogue, puis je les ai remis à Inoue. Et je lui ai dit : s’il vous plaît rendez cela plus cool et branché. (Rires)

Inoue : La dernière fois que j’ai fait les dessins avec un pinceau, mais cette fois tout a été fait sur l’ordinateur.

Mais c’est toujours aussi incroyable !

Inoue : Peu importe si je peux le faire ou non, je veux dessiner ce que je veux dessiner, et puis je pense que environ 80% du travail est fait dans le jeu final. Même s’il y avait déjà une trentaine de pages supplémentaires, en raison du temps de développement assez court, il y avait encore des choses que je voulais inclure.

Il semble que vous avez réussi à garder un style cohérent.

Inoue : Il y a beaucoup de différentes façons de le faire, mais je pense que la chose la plus importante est la disposition des colonnes sur la page.

Amano : Parce que je pense que le Gameplay (expérience de jeu) et l’histoire se complètent l’un et l’autre. Nous avons conçu l’histoire tout en parlant en parallèle aux concepteurs de niveau. Cette fois, nous étions un peu obsédés par les chiffres et il y a 80 niveaux de défi et 8 étapes de l’histoire principale, ce qui fait 88 au total. En outre, que ce soit le boss final, une mission d’infiltration ou d’obtenir un noyau d’énergie, nous avons adapté le dialogue qui l’accompagne.

Nogami : Parce que dès les premières stations, nous revenions toujours au nombre huit, nous avons montré hors du jeu lors de Nintendo direct, que l’année 2018 était l’année des Octalings.

Ah, c’est pour ça !

Nogami : Nous avons même décidé que le dernier combat serait contre le double maléfique de Numéro 3. Ce qui signifie que l’Agent numéro 8 était destiné à le combattre depuis le début.

Wouah, donc il y a même ce sens aussi !

Amano : Il y a aussi des batailles où vous devez encrer des objets énormes que d’une partie.

Inoue : Presque comme une version animée de Splatoon, l’histoire diverge un peu de l’originale, même si elle culmine encore dans une bataille en jouant avec votre équilibre. Nous avons créé l’Octo Expansion de sorte que même les joueurs qui ne sont pas familiers avec la fin de l’histoire originale pourrait profiter de l’extension dans son propre chemin.

Nogami : Je pense qu’une adaptation animée est la bonne façon de le décrire.

Retrouvez dans un prochain article, la suite de cet interview avec les musiques de Splatoon 2 et de l’Octo Expansion, les Tenta-cool, le service Nintendo Switch Online et l’inkling dans Super Smash Bros Ultimate   !

 

Ink_Alexia

Ink_Alexia

Salutations jeune squid égaré ! Me concernant ? J'ai rejoint la sphère Splatoon vers fin Juin 2015. Sinon, je suis modératrice depuis Janvier 2016 et co-admin depuis Mai 2016. D'autres infos ? Je fais du graphisme en niveau amateur et polyvalente.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire